Webmaster freelance à Toulouse : bilan année 3

Temps de lecture : 10 minutes

Parapente sur fond de mer et soleil couchant
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Figer le temps, prendre le vent

C’est devenu une tradition par ici de profiter de janvier et de l’envoi des vœux pour faire le bilan de l’année écoulée.

2018 n’y coupera pas. Je vais lui dresser son portrait, comme ce fut le cas pour 2016 et 2017. Une façon de figer le temps et tenter d’y voir plus clair en abordant cette nouvelle année, pour bien prendre le vent.

En guise d’introduction voici les mots d’un auteur qui m’inspire. Nassim Nicholas Taleb éclaire le tohu-bohu quotidien par son discours singulier et provocateur sur le hasard. Il débute son livre, « Antifragile », par ces mots :

I. Comment aimer le vent ?

Le vent éteint la bougie et anime le feu.

Il en est ainsi du hasard, de l’incertitude, du désordre : on veut en tirer profit et non pas s’en abriter. On veut être le feu et l’on désire le vent. Voilà qui résume la position ambitieuse de l’auteur à l’égard de l’incertitude.

Nous ne voulons pas seulement survivre à l’incertitude, nous contenter d’en réchapper. Nous voulons survivre à l’incertitude mais aussi, comme certaines classes de Romains pugnaces et stoïques, avoir le dernier mot. Notre mission consiste à savoir comment apprivoiser, et même dominer, et conquérir l’invisible, l’obscur et l’inexplicable.

Comment ?

Je vous laisse méditer ces paroles sur lesquelles je reviendrai dans la conclusion.

Des contacts, des prospects, des clients

Commençons ce bilan par la raison d’être de toute activité entrepreneuriale : les clients. On me demande souvent comment j’obtiens des clients. Question subsidiaire : comment en avoir plus ?

En 2016, j’avais expérimenté une démarche active. Ceux qui ont lu les saisons précédentes se souviennent de ma tentative de fournir des sites gratuitement. Elle s’était soldée par un superbe bide. À toute chose, malheur est bon, j’en ai tiré une leçon : On peut perdre énormément d’énergie à tenter de convaincre quelqu’un qu’il a besoin d’un site Web. S’il n’en est pas déjà persuadé, c’est une entreprise vaine.

Peut-être oserais-je bientôt, essayer de convaincre de l’inverse… pour tester la détermination. Cela peut paraître aberrant, mais si vous saviez le temps que l’on perd avec les indécis.

Il est préférable de concentrer mon énergie sur mon métier : mon expertise WordPress. Cela me semble être un investissement profitable, à base de lectures, veille technologique, rédaction d’articles, engagement dans la communauté WordPress, échanges avec mes collègues… Activités variées et enrichissantes.

Loupe de l'expert WordPress à Toulouse

Reste ensuite à la faire connaître cette expertise. Nous verrons au chapitre « Réussites » que les choses ont bien progressé de ce côté-là.

Du contact au client

Les clients 2018 en chiffres :

  • 10 contacts (leads)
  • 12 prospects
  • 8 nouveaux clients
  • 12 anciens clients
  • 2 collaborations arrêtées

C’est bien mais insuffisant, comme vous le verrez au chapitre « Chiffre d’affaires ».

Contacts

Ce sont des personnes :

  • à qui j’ai été recommandé par mon réseau (clients, collègues, amis, relations)
  • que je connais personnellement
  • qui m’ont trouvé par mon site Web (Google).

Certains m’ont appelé, mais cela n’a pas engendré la proposition d’un devis. Soit parce que leur projet n’était pas mûr, soit parce que mon offre de services ne correspondait pas à leurs attentes. Peut-être, certains se décideront-ils en 2019…

Prospects

Les prospects sont ceux à qui j’ai fourni un devis après étude de leurs besoins. Ils ne sont pas passés à l’état de client pour différentes raisons :

  • 3 appels d’offres perdus
  • 3 projets confiés à un autre prestataire
  • 5 projets abandonnés ou reportés sine die
  • 1 prospect en cours
  • 8 prospects transformés en clients

Appels d’offres

L’appel d’offres est une démarche formelle lancée par une entreprise pour trouver le prestataire le plus à même de répondre à un besoin identifié et décrit avec précision. Un appel d’offres est accompagné d’un cahier des charges.

Cette précision est apportée pour différencier l’appel d’offres de la demande de devis faite à plusieurs fournisseurs. Dans de deuxième cas on ne sait pas toujours que l’on est en concurrence et la description du projet peut-être assez sommaire.

Mégaphone des appels d'offres

Répondre à un appel d’offres c’est :

  • constituer une équipe : ça c’est chouette
  • travailler sur un gros projet (budget supérieur à 15k€) : ça aussi c’est sympa
  • retour financier : zéro euro ou beaucoup
  • une leçon : plus question de répondre à un appel d’offres (gratuitement).

Comme il s’agit de gros projets, le coût est trop lourd en temps de travail. Les tarifs pratiqués par les agences (environ le double) leur permettent de faire des provisions pour ce types de marchés. Ce n’est pas le cas pour les indépendants.

En l’occurrence les clients ayant lancé un appel d’offres ont tous préféré une agence. À quoi ça sert que 100son.net se décarcasse ?

Projets confiés à un autre prestataire

Parmi les projets confiés à un autre prestataire, il y a les prospects qui ont trouvé moins cher ailleurs et ceux qui ont finalement développé leur site eux-même. Ces derniers n’imaginaient probablement pas le coût d’un site Web.

Il est vrai qu’avec les avancés technologiques il est assez facile de faire son site soi-même « gratuitement ». C’est le slogan des CMS en ligne comme Wix, e-monsite, etc. Étrange que ces sociétés gagnent de l’argent en fournissant des services gratuits… 😉

En réalité, les utilisateurs de ces services finissent par payer un abonnement qui à la longue va leur coûter plus cher qu’un indépendant. C’est là tout l’art de diluer un coût pour maximiser le gain.

Faire son site soi-même, c’est ignorer qu’un site Web est bien plus que des pages s’affichant dans un navigateur.

En dehors des questions d’esthétique qui dépendent des aptitudes et goûts de chacun, il existe des règles implicites que le débutant ignore (référencement, UX, architecture, juridique, sécurité, qualité et pérennité du code, etc.). Là se fait la différence entre le petit neveu (ou pire l’informaticien de métier) et le professionnel du Web qui améliore sa pratique tous les jours depuis des années. Pour le dire autrement, ce n’est pas parce que l’on sait clouer quatre planches que l’on est menuisier.

Un clou dans une planche
Savez-vous planter les clous ?…

Le point positif pour moi est qu’il est plus facile d’intervenir sur la rénovation d’un site même fait dans ces conditions que sur un projet imprécis. En effet, les personnes qui ont fait leur site elles-mêmes, ont des éléments concrets à fournir. Elles savent aussi qu’un site ne se fait pas en trois clics.

Projets abandonnés ou reportés

Les raisons pour lesquelles des projets sont abandonnés ou reportés sont plus obscures. Un report laisse penser que le prospect n’était pas clair sur ses intentions. Reste la possibilité qu’il reprenne contact quand il sera prêt.

Attention tout de même, quand le retard n’est pas annoncé, la confiance est entamée. Et la confiance est un élément fondamental dans la réussite d’un projet. D’où l’importance de communiquer clairement et sans tarder.

Nouveaux clients

La grand majorité de mes 8 nouveaux clients m’ont contacté pour mon expertise WordPress. Il s’agissait principalement de clients qui n’étaient pas, ou plus, en relation avec un prestataire et qui faisaient face à un blocage technique (site inaccessible, problème de nom de domaine, sécurisation HTTPS, changement de thème, optimisation de la vitesse et des images…).

Intervention WordPress en mode pompier

La plupart ont trouvé mes coordonnées sur Internet.

Anciens clients

Cette année, 12 clients avec qui j’étais déjà en relation ont fait appel à mes services. Cette marque de confiance m’encourage à délivrer la meilleure qualité de service possible. De toute façon je ne sais pas faire autrement et cela m’apporte une grande satisfaction. C’est ce qu’on appelle le plaisir du travail bien fait.

Les demandes ont porté sur la maintenance WordPress, des modifications éditoriales, la rénovation de sites, la mise en conformité avec le RGPD, des modifications graphiques, et des corrections techniques.

Clients perdus

Deux collaborations ont pris fin cette année. L’une à mon initiative, l’autre à celle du client. Dans les deux cas la relation n’était pas saine.

Un client qui répond avec des délais trop long, obligeant à se replonger dans un dossier dont le contenu est sorti de la tête. Et cela plusieurs fois.

Un autre me demande un premier devis, ne répond pas, puis en demande un autre, ne répond pas non plus et fini par prétendre que son site a été piraté sans que ni moi, ni les systèmes de surveillance que j’utilise ne s’en aperçoivent. Ma demande de preuve est restée sans réponse. Il n’a finalement pas renouvelé le contrat de maintenance.

Chien accusé d'avoir la rage
Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Quoi qu’il en soit une mauvaise relation qui se termine c’est des ennuis en moins. Il y a tellement de clients avec qui les collaborations sont enthousiasmantes.

Chiffre d’affaires

2017 avait été une année pleine d’espoir en ce qui concerne la pérennisation de mon activité. Le chiffre d’affaires avait augmenté de 238% par rapport à 2016. Tous les espoirs étaient permis et je me sentais prêt à assumer une augmentation similaire en 2018. (On peut rêver…) Mais la progression a stoppé à la fin du 1er trimestre 2018. Un trou d’air.

Le début d’année avait pourtant connu une période encourageante avec plusieurs appels d’offres pour de grosses structures. Je pensais alors qu’il s’agissait d’une progression logique. J’allais entrer dans la cour des grands. Les réponses négatives tombées en rafale ont douché mes espoirs. Les entreprises de taille conséquente préfèrent des partenaires à leur taille.

Le chiffre d’affaires de 2018 est de 13 500€, en baisse de 38%. Une fois enlevé les frais et les cotisations il ne reste pas grand chose. En fait il ne reste rien et il me faut puiser dans mes réserves. La situation est stressante.

Traverser la tempête

Une diminution du CA, ça fait forcément mal. Cela dit, n’ayant pas d’employé, je suis seul à la subir. Maigre consolation, je n’ai que moi à convaincre qu’il faut tenir le cap.

Cette baisse ne me paraît pas anormale. Il serait miraculeux que la progression soit constante et infinie. Pugnace et stoïque (à la romaine) je continue de labourer mon champ en attendant les jours meilleurs. Ils viendront. Il le faut.

Réussites

Cette année a quand même apporté quelques satisfactions. Revue des plus significatives.

Nouvelle version de 100son.net

La version initiale (2015) de mon site Web ne me convenait plus. Effet normal et inévitable de ma montée en compétences. Mon regard a évolué et mes connaissances aussi. Il fallait que mon site soit rénové.

L’idée d’une nouvelle version est venue avec les échanges que j’ai avec ma collègue Magali Tuffier. Nous avons pris l’habitude de nous voir une matinée par mois pour faire le point sur nos avancées et découvertes. C’est toujours enrichissant de confronter nos expériences.

Échanges entre deux oiseaux
Tope là !

Magali m’a proposé un échange de bons procédés : Je t’aide à refaire ton site, tu m’aides à améliorer les miens. Tope là !

Son regard a été d’une grande aide pour revoir la présentation de mon offre de services et de mon profil. De mon côté, j’ai passé ses deux sites en HTTPS, j’ai mis en place un système de vente et de paiement en ligne sur son site Gribouillistreet.fr et corrigé quelques problèmes techniques.

J’avais pour devoir de rédiger un article sur l’élaboration de mon nouveau site. J’espère le faire bientôt. (Pardon Magali.

La rénovation a été récompensé en fin d’année par un prospect qui m’a dit avoir été touché par le côté personnel et humain de mon site. C’est ce que Magali et moi voulions.

Référencement naturel gagnant

Expert WordPress Toulouse

Une bonne nouvelle est arrivée en fin d’année en saisissant dans Google « Expert WordPress Toulouse ».

100son.net est premier ! Voici la récompense de quatre années d’étude, de tests, d’expérimentations, de conférences, de débats sur WordPress.

SERT Google.fr pour expert WordPress Toulouse

Depuis septembre les appels de personnes qui trouvaient mon site sur Google augmentaient. Je n’avais pas alors remarqué mon classement sur cette requête.

Fréquentation doublée pour mon client

Fréquentation doublée
2017 : 1 673 visites, 2018 : 3 392 visites

Une autre réussite qui m’a fait très plaisir est la progression de l’un de mes clients qui voit pour son site la fréquentation doubler entre 2017 et 2018.

C’est dû au travail de longue haleine que nous avons fait ensemble sur le référencement naturel (SEO) ainsi qu’à la nouvelle version de son site (sept. 2019) qui améliore l’architecture.

Communauté WordPress

WordPress est un logiciel libre et gratuit. Sa richesse repose aussi sur les contributions de sa communauté. En tant que développeur de sites WordPress je fais bénéficier mes clients de cette gratuité et du coût peu élevé des thèmes et extensions qui viennent le compléter et l’enrichir.

Il me semble en retour normal de contribuer bénévolement au projet WordPress. C’est pour cette raison que je fais partie du Groupe WordPress Toulouse depuis 2014. Je suis aussi un des responsables des traductions françaises.

Début 2018, je suis devenu coorganisateur des MeetUP WordPress Toulouse. Mes deux collègues Maïlis Amalric et Marie Comet m’ont rejoint assez vite.

Nous organisons tous les mois un MeetUp qui réunit entre 20 et 60 personnes autour de thématiques liées à WordPress ou au Web en général. Cette année, nous avons programmés et animés 10 MeetUp. Merci à mes deux formidables collègues pour leur dynamise et leur humour. Vous êtes cool les filles !

Organisat⋅eur⋅rices du MeetUp des Pros du Web
Cyrille Sanson, (Olivier Fontenier), Maïlis Amalric et Marie Comet

En fin d’année nous avons souhaité organiser un évènement plus conséquent : le MeetUp des Pros du Web. Il s’est tenu le 10 janvier chez HarryCow. Devant la réussite de la soirée il n’est pas exclu qu’une deuxième édition voit le jour.

Dans le cadre des MeetUp WordPress, j’ai réalisé trois conférences : sur l’UX avec la présentation du livre de Steve Krug « Don’t make me think », « Quel contenu pour mon site web ? » avec ma collègue Magali Tuffier, et enfin « Comment optimiser les images pour le Web ? »

En 2019 je veux être Antifragile !

Couverture Antifragile de Nassim Nicholas Taleb

L’année a été difficile, mais je veux être « antifragile » pour tirer parti des aléas rencontrés. C’est la thèse que Nassim Nicholas Taleb développe dans Antifragile, un ouvrage que je vous recommande vivement (présentation par l’auteur).

J’ai connu quelques échanges et négociations difficiles. Ça a été l’occasion de faire preuve de diplomatie, quand le jeu en valait la chandelle, et d’être opiniâtre avec les personnes de mauvaise foi.

Le tableau serait incomplet si je ne remerciais ici ceux qui m’ont fait confiance. Merci à vous anciens et nouveaux clients. Le chemin d’un indépendant est certes semé de doutes, mais chaque client est une preuve de mon utilité. C’est pour vous que sans relâche j’améliore mes connaissances, afin de vous donner le meilleur du Web au coût le plus juste.

C’est un artisanat que je revendique, car il permet de conserver de l’humanité dans un monde qui tend à s’uniformiser pour faciliter le travail des robots. Paradoxal pour un informaticien !

Une amie m’a confié qu’elle conseillait de lire mes billets aux personnes qu’elle accompagne dans l’entreprenariat. J’en suis flatté et l’en remercie. Je termine en m’adressant à cette personne qui a suivi le conseil d’Agnès. Comme me disait ma chère mère « L’expérience est une lanterne qui n’éclaire que celui qui la porte. » Faites votre expérience, le seul risque est de vous enrichir. Personne ne pourra vous la prendre et elle augmente en la partageant. Magique !

J’espère qu’en 2019 le bon vent du hasard soufflera dans mes voiles sans éteindre ma lanterne. Je vais pour cela continuer mon chemin pour… apprivoiser, dominer, et conquérir l’invisible, l’obscur et l’inexplicable.

Voilier voguant sur fond de coucher de soleil

Bonne année 2019 !

Partager cet article ➡

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de
Nicolas
Invité

Bonne année 2019 à toi Cyrille, que le vent du chiffre d’affaire tourne…

La Webeuse
Invité

Bonne année à toi Cyrille ! On sait tous les deux que le métier de freelance est plutôt difficile et incertain. Comme toi, j’en ai planté des graines, pendant des mois, voire des années. Et je récolte aujourd’hui le fruit de mon travail acharné. Je sais que tu ne lâcheras rien… il faut juste être patient et avoir de quoi SURVIVRE le temps que ces graines poussent et grandissent afin de pouvoir en VIVRE. Chaque petite récolte est un pas en avant vers la réussite. Si cette année ton CA a baissé, ce n’est pas grave… c’est peut-être même un… Lire la suite »

Admin Cyrille
Administrateur
Admin Cyrille

Merci Lycia,
Venant de toi ces paroles me vont droit au cœur. Je sais de quoi tu parles. Félicitations encore pour l’étoile qui vient de distinguer la cuisine de ton compagnon. J’espère bien te donner de bonnes nouvelles en mars chez les bordelais.
Bises,

Abonnez-vous à ma newsletter