J’ai obtenu la certification maîtrise de la qualité Web niveau expert

Temps de lecture : 5 minutes

5 badges Opquast : expert, avancé, confirmé, intermédiaire, novice.
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur facebook
Partager sur Facebook

Alors que nous préparions la programmation des MeetUp du groupe WordPress Toulouse avec Maïlis Amalric et Marie Comet, nous avons évoqué la possibilité d’inviter Élie Sloïm pour une conférence sur la qualité Web.

Élie Sloïm.
Élie Sloïm

Élie Sloïm a fondé et dirige la société Opquast qui porte la certification de maîtrise de la qualité en projet Web.

Allions-nous programmer une conférence sur la qualité Web sans être certifié⋅e⋅s ? Le défi était lancé.

À l’heure où j’écris ces lignes, Marie a été la première à obtenir la certification au niveau expert (940 pts). J’ai suivi quelques jours après avec (930 pts). Nous espérons bien que Maïlis emboîtera nos pas avant la venue d’Élie en novembre. Maïlis ? 😉

Opquast qu’est-ce que c’est ?

Opquast est une démarche entreprise il y presque 20 ans et dont le but est d’améliorer la qualité des sites Internet et des services en ligne. Cette qualité concerne aussi bien le code, l’accessibilité, l’ergonomie, le référencement, les contenus, les services, l’expérience utilisateur… Des milliers de professionnels du web ont participé à la définition d’un ensemble de bonnes pratiques.

En 2019, Opquast en est à sa 3ème version. Elle recense 226 bonnes pratiques classées en 19 catégories (code, contenus, formulaires, mobile, newsletter…).

Mémento Sites Web Les Bonnes Pratiques.
Mémento Sites Web Les Bonnes Pratiques, 4ème éd. E. Sloïm, L. Denis.

Une bonne pratique définie par Opquast répond à des critères précis :

  • être vérifiable en ligne,
  • avoir une valeur ajoutée démontrable pour les utilisateurs,
  • être réaliste,
  • être valable internationalement (pas de référence à une réglementation nationale),
  • ne pas faire référence à une valeur numérique ou à une solution technique,
  • être unitaire (pas d’exigence multiple),
  • être consensuelles.

Exemples de bonnes pratiques :

  1. Chaque image décorative est dotée d’une alternative textuelle appropriée.
  2. Chaque image-lien est dotée d’une alternative textuelle appropriée.
  3. Chaque image porteuse d’information est dotée d’une alternative textuelle appropriée.

Le référentiel propose aussi un glossaire afin de préciser le langage et améliorer ainsi la communication entre professionnels.

Opquast a pour vocation de prévenir les risques en matière de projet Web. À ce titre les bonnes pratiques concernant un projet devraient être intégrées dès l’élaboration de son cahier des charges.

Certification Opquast : maîtrise de la qualité en projet Web

Badge Opquast Expert.

La certification Opquast évalue la maîtrise des fondamentaux en ce qui concerne les bonnes pratiques du Web et des risques associés à la mise en œuvre de ces différentes règles.

Opquast est depuis décembre 2014 une certification officielle, reconnue à l’inventaire national. Elle est valable 5 ans.

Opquast s’adresse à tous les professionnels qui conçoivent, réalisent, maintiennent ou interviennent sur des sites Web : développeurs, web designers, chefs de projet, équipes commerciales ou marketing, rédacteurs…

La certification s’obtient avec un score supérieur à 500 pts sur 1000. En outre, elle reconnaît 5 niveaux : novice (de 500 à 599 pts), intermédiaire (de 600 à 699), confirmé (de 700 à 799), avancé (de 800 à 899), expert (de 900 à 1 000).

Le coût de la formation en ligne et du passage de la certification est de 150€ HT (180€ TTC).

Quel est l’intérêt d’Opquast pour les clients ?

Qualibat, RGE, Qualifelec, Consuel… Feriez-vous faire des travaux dans votre maison par un artisan qui n’aurait pas la certification ou le label ad hoc ? Non, mon capitaine. 🙂

Faire appel à une agence ou un freelance certifié Opquast, c’est l’assurance de bénéficier d’une prestation qui respecte les bonnes pratiques de qualité Web.

Équilibre

Vous obtiendrez ainsi un site Web exempt des erreurs classiques :

  • attribut alt vide ou inefficace,
  • hiérarchie des titres non respectée,
  • contrastes insuffisants,
  • chargement des pages trop long,
  • sécurité médiocre,
  • non respect des obligations légales,
  • non respect des droits d’auteur,
  • accessibilité difficile,

Tous ces défauts mis bout à bout réduisent l’efficacité des sites web. In fine, c’est un manque à gagner qui peut coûter cher en terme de retour sur investissement comme pour l’image de l’entreprise.

Quel intérêt présente Opquast pour les professionnels ?

En ce qui me concerne, la certification vient consolider 5 années d’acquisition de compétences. Période pendant laquelle j’ai essentiellement appris sur le tas, en analysant des sites, en échangeant avec des collègues, en concevant, en maintenant, en dépannant des sites, en conseillant des clients, en animant les MeetUp WordPress Toulouse, tout comme en faisant une conférence au WordCamp Marseille 2017.

Préparer la certification m’a permis de formaliser mes connaissances et de les compléter avec des points auquel je n’avais pas prêté attention.

En outre, cela va me permettre d’être plus efficace puisque je sais maintenant la raison de certains choix. Je pourrais également m’appuyer sur le référentiel Opquast pour argumenter auprès de mes clients.

Comment passer la certification Opquast ?

Couverture Guide Certification V3 650

La procédure est très bien expliquée sur le site Opquast. La formation se déroule en ligne, tout comme l’examen final.

Le site et les contenus sont bien conçus, même si quelques coquilles mériteraient d’être corrigées et des questions de l’examen moins emberlificotées. 😉

Les cours sont fait d’articles, de vidéos et de quiz. Le « Guide de certification », version allégée du livre « Qualité Web » est mise à disposition en version PDF ainsi que le glossaire.

Ne faites pas l’impasse sur ce dernier point, certains termes y sont clarifiés et permettent de bien comprendre les questions.

Capture Training Certified Opquast Com 20190716
Qualité Web : La référence des professionnels du Web d’Élie Sloïm et Laurent Denis.

Avant de m’inscrire à la formation, j’ai choisi de lire le livre « Qualité Web » que l’on peut acheter sur le site d’Opquast. Sa lecture n’est pas une obligation, mais il me semble que cela m’a permis d’avancer plus rapidement.

Les micro-entrepreneurs peuvent obtenir une prise en charge de la formation par le FIFPL. J’ai fait la demande le 14 mai. La réponse positive m’a été communiquée le 18 juin.

Inscrit à la formation le 27 mai, j’ai passé la certification le 28 juin. En un mois, j’ai consacré environ 70h à la formation, sans compter la lecture du livre que j’ai commencée deux mois avant l’inscription.

Conclusion

Voici donc pourquoi et comment j’ai obtenu la certification Opquast Expert. C’est maintenant avec un regard encore plus pertinent et efficace que je vais exercer mon activité de concepteur de sites WordPress.

Il me semble que tout professionnel du web qui a à cœur de faire du bon travail devrait passer cette certification.

Je reviendrai sur cette conclusion dans quelques mois pour faire le point sur ce que l’obtention de la certification m’aura réellement apporté.

Partager cet article ➡

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Abonnez-vous à ma newsletter